22 - 08 - 2017

Dernières publications

Masques du Gabon

masques-du-gabonCet ouvrage a été publié à l’occasion de l’exposition Masques du Gabon présentée au Musée de l’Hôtel-Dieu de Mantes-la-Jolie du 8 décembre 2007 au 20 juillet 2008, et rédigé par Gwenaëlle Dubreuil, chef de projet, chargée de la Réhabilitation du Musée National au Musée National des Arts et Traditions du Gabon.

 

Pour lire le document, cliquez sur l'image

Le Musée National des Arts et Traditions du Gabon : Les collections, témoignage d’une richesse

Le rayonnement des arts et des traditions du Gabon dépasse aujourd’hui les frontières de ce pays d’Afrique Centrale doté d’une richesse patrimoniale remarquable. Mis en valeur par les plus grands Musées d’arts premiers du globe, le patrimoine gabonais jaillit de ce territoire équatorial où la Nature est omniprésente et impose à l’homme humilité et respect. Croyances et rites s’accompagnent aujourd’hui encore d’une production culturelle et humaine parfois aussi impénétrable que cet environnement forestier qui rendit difficiles les collectes menées par l’Office de Recherche Scientifique et Technique d’Outre-Mer (Orstom) de 1954 à 1975.
Les collections qui appartiennent au Musée National des Arts et Traditions du Gabon et dont certaines pièces sont présentées dans cette exposition, sont le fruit d’un travail minutieux réalisé sur une période de 20 ans par de grands noms de l’ethnomusicologie (Herbert Pepper, Pierre Sallée) et de l’ethnologie (Louis Perrois).
Ils avaient été chargés de « recueillir et d’étudier les expressions culturelles des peuples du Gabon ». Le résultat se matérialise autour d’un inventaire à partir duquel le Musée national tire sa légitimité et est en mesure de revendiquer une richesse qui dépasse la dimension purement matérielle. Aux 1577 objets cultuels ou d’utilisation courante, s’ajoute un patrimoine immatériel conservé grâce à 800 heures d’enregistrements sonores qui reprennent des contes, des chants, des palabres, des morceaux de musique. Les supports photographiques et filmographiques témoignent également d’un quotidien qui n’est plus et de savoirs ancestraux qui cimentaient, autrefois, les générations entre elles.
La présentation des collections du Musée ne saurait être complète si l’on omettait de mentionner les collections cédées au musée ou acquises par l’État gabonais. La collection
d’objets Tsogho, cédée par Otto Gollnhofer en 1970, forme un ensemble représentatif et remarquable d’environ 230 unités. Les 33 pièces de la collection Kamer acquises en 1977 et
parmi lesquelles figurent notamment plusieurs statuettes de reliquaires, dont certaines sont d’une grande qualité plastique. Enfin, une collection de 114 objets, fruits d’une collecte organisée par le Musée en 1985 et une collection d’objets Fang, acquise récemment par le Ministère de la Culture et des arts.